French
English

Les 3 Types Culturels de Richard D. LEWIS

INDE / FRANCE: COMPRENDRE LES DIFFERENCES CULTURELLES


En complément du modèle des 6 dimensions culturelles d’HOFSTEDE et des travaux des auteurs cités dans le précédent articles, l’œuvre de Richard D.LEWIS permet de dégager 3 types culturels et leurs nuances afin de cartographier les profils et se rendre visuellement compte des compatibilités entre zones géographiques. Ici aussi, nous pouvons que nous réjouir de la convergence avec les travaux précédent et de l’efficacité de cette grille de lecture pour expliquer les événements récents et les tendances diplomatiques et économiques de ces dernières décennies.


Les 3 Types et leurs principales caractéristiques
LINEAIRE - ACTIF MULTI-ACTIF REACTIF
  • Séparation entre aspect professionnel et personnel
  • Emploi du temps structuré
  • Travail délégué a des collègues compétents
  • Accent sur le travail
  • Respect de l’administration
  • Utilisation récurrente des bases de données et statistiques
  • Gestion du temps = élément clé

  • Pays représentatifs : Allemagne, Autriche, Suisse

  • Pas de séparation entre professionnel et domaine personnel
  • Accent mis sur l’humain
  • Tous les aspects et activités sont reliés ensemble
  • Informations orales plus d’importance que autres supports
  • Les gens font plusieurs choses à la fois
  • Emotion = facteur clé

  • Pays représentatifs : Amérique Latine

  • Evitement des conflits, diplomatie
  • Propension à l’écoute des interlocuteurs
  • Les paroles sont des promesses
  • Lien entre le personnel et le professionnel
  • Importance des principes généraux
  • Respect = facteur clé

  • Pays représentatifs : Chine, Japon, Finlande


Nous pouvons à travers les caractéristiques propres à chaque type culturel faire ressortir des éléments d’incompatibilité. La culture Linéaire-Active mettant l’accent sur l’optimisation d’un temps structuré, donnant priorité sur le travail et séparant clairement l’aspect professionnel et le domaine personnel apparait ainsi sur le papier peu compatible avec la culture multi-active, qui elle met l’accent sur l’aspect humain et mixe les différents domaines.

A contrario, certains aspects culturels laissent entrevoir des possibilités de compatibilité, notamment dans le domaine des affaires. La culture Réactive par exemple et son évitement des conflits semble s’accorder avec l’importance de l’aspect humaine dans les cultures multi-actives. Le « holisme » des Cultures multi-actives, c’est-à-dire la vision globale des systèmes et la vision fragmentaire semble trouver un écho dans la culture Réactive. L’idée que les pays linéaires – actifs et réactifs offre un potentiel de collaboration important dans le domaine des affaires trouve également un appui solide lorsque l’on met côte à côte la gestion du temps et l’importance du résultat au sein de pays Anglo-Saxon par exemple et la nécessité de respect des promesses appuyée par l’importance de notions comme l’honneur dans des pays comme la Chine ou le Japon.


LES NUANCES ENTRE LES 3 TYPES

Voici donc la façon dont Richard D. LEWIS représente son modèle des 3 types culturels dominants :

Source : Cross-Cultural Communication: A Visual Approach – Richard D. LEWIS


Comme nous pouvons le constater, un nuancier entre chacun des 3 types est nécessaire pour catégoriser l’ensemble des pays. Ce qui est cependant remarquable avec ce modèle est le fait qu’aucun pays ne se trouve à l’intérieur du triangle. Chacun est présenté soit comme faisant clairement partie d’un des 3 types culturels, soit comme étant influencé par 2 cultures avec une influence plus ou moins forte des cultures concernées. La répartition est donc visuellement extrêmement claire et efficace.

Ce modèle nous permet de constater un point important : si nous pouvons dégager certains pôles géographiques, nous devons cependant prendre en compte le fait que deux cultures similaires peuvent se trouver au sein de zones géographiques éloignées. On s’étonnera donc dans un premier temps de trouver la Finlande plus proche culturellement de Pays d’Asie de l’Est que de ses voisins directs. Si l’on prend en compte les mouvements migratoires et le passé coloniale, on s’étonnera peut-être un peu moins de retrouver les USA à côté des pays de l’Europe du Nord ou l’Italie et l’Espagne à côté des pays d’Amérique du Sud.

La représentation de Richard D. LEWIS est donc un formidable témoignage de la complexité historique qui est le socle de la répartition des différents profils culturels. Un bloc géographique moins harmonieux que d’autres comme l’Europe en est un exemple concret. Au sein du « vieux continent » se côtoient des cultures Linéaires – Actives et Multi – Actives très prononcées ainsi que d’innombrables nuances, dont certaines sont teintées de culture Réactive (Finlande et Estonie).

Retour aux Articles