French
English

Les 6 Dimensions culturelles d'HOFSTEDE: Inde / France Comparaison

INDE / FRANCE: COMPRENDRE LES DIFFERENCES CULTURELLES



Voir le détail sur www.hofstede-insights.com


Nos deux cultures ne sont pas si éloignées

D’un premier abord, nous pouvons penser que deux pays aussi éloignés géographiquement pourrait présenter des caractéristiques opposées. Or, ceux qui ont déjà eu l’occasion de voyager et de constater la complicité entre français et indiens, ou ceux qui sont familier de l’histoire commune entre les deux pays, avec notamment la période relativement pacifique des comptoirs français en Inde de l’Est, notamment à Pondichéry, ne seront pas surpris d’apprendre que les deux pays ne diffèrent principalement que sur peu des dimensions culturelles. La distance hiérarchique, la « masculinité » et l’orientation sur le long terme des deux sociétés sont relativement proches, même si les différences ne sont pas à négliger (elles soutiennent notamment les principaux points de divergences comme nous le verrons après).


L’Inde plus collectiviste

Aucune surprise à constater ici que la France tend plus vers l’Individualisme, alors que l’Inde reste elle attachée à des valeurs collectivistes encrées historiquement et anthropologiquement. Si la France possède une mosaïque de types familiaux (complexe dans le Sud-Ouest et en Bretagne, nucléaire pour le bassin parisien) c’est plutôt la famille dite « nucléaire », dont les ménages sont composés d’une ou deux générations, qui prédomine, d’où la tendance à l’individualisme, même si on est loin des scores réalisés par les Pays-Anglosaxons par exemple. Ce dernier point est d’ailleurs encourageant par rapport aux perspectives de collaborations entre les deux pays, l’Inde s’orientant naturellement vers les Pays Anglo-Saxon via son histoire et sa langue. L’Inde est par contre plutôt constituée de familles dites « complexes » avec plusieurs générations sous le même toit, même si là aussi une multitude de structure est constatée avec des variations fortes selon les régions.

Les français n’aiment pas les surprises

C’est indéniablement le gros critère de différenciation entre les deux cultures. Mais là également, rien de surprenant pour les français ayant déjà voyagé en Inde et inversement. Il est facile de considérer les français comme anxieux ou les indiens comme relax en fonction du point de vue. Les indiens ont une grande confiance dans la réalisation des choses quitte à s’adapter en cours de route alors que les français accordent de l’importance au respect d’une structure précise, d’un cahier des charges défini en amont et un respect des deadlines. Les français vont donc s’irriter facilement lors des collaborations avec les indiens car les repères temporels notamment ne sont pas les mêmes, et les indiens vont avoir des difficultés à comprendre les remontrances de français. Cet aspect est crucial si l’on veut éviter les écueils classiques de ce type de collaboration. La propension aux restriction et l’orientation vers le long terme reflète cette différence culturelle, même si les proportions ne sont pas les mêmes que pour le rapport à l’incertitude. L’influence de la religion dominante est ici importante pour comprendre les sources de cette différence majeure. Nous aurons l’occasion d’y revenir plus en détails dans un prochain article.



Retour aux Articles